Traitement anti Thrips meridionalis

La femelle adulte de couleur brun noir, porte des antennes à 8 segments dont les deux derniers sont très courts, deux grandes soies aux angles postérieurs du prothorax et un peigne de soies sur le huitième sur la face dorsale du huitième article abdominal.

Le mâle est plus clair que la femelle.

Myzus persicae, puceron vert du pêcher

Ce thrips s’attaque aux rosacées fruitières, notamment le pêcher, l’abricotier, l’amandier, le prunier, le cerisier, le pommier et le poirier. Cet insecte connait 3 générations en région méditerranéenne. 

Les femelles fécondées l’année précédente, reprennent leur activité dès le mois de février dans le sud. L’espèce est essentiellement floricole, elle est d’abord présente sur amandier puis migre sur d’autre rosacées selon leur période de floraison. Aussi bien la larve que l’adulte, se nourrissent en piquant les organes floraux voire les très jeunes fruits.

Le thrips est présent sur les fleurs de nombreuses espèces de février à septembre. Les adultes hivernent dans la litière de feuilles mortes.

Le thrips provoque des dégâts sur pêcher et surtout sur nectariniers. Les piqûres sur les filets des étamines provoquent la coulure des fleurs. Les piqures sur l’ovaire ou sur le jeune fruit provoquent la formation de plages nécrotiques persistantes et qui s’élargissent avec la croissance du fruit. Cette plage peut se craqueler, se déformer ou s’atrophier. Des cicatrices ou de la production de gomme est parfois visible. 

Produits conseillés avec les insecticides